verband.jpg

Pétition contre les punitions corporelles et la violence psychologique à l'encontre des enfants

Le groupe «Non à la violence à l'encontre des enfants» demande que les punitions corporelles et la violence psychologique soient interdites également en Suisse. Le groupe a fondé une association et collecte des signatures en vue d'une pétition qui sera remise au Conseil fédéral et au Parlement. Integras fait partie des premières organisations ayant signé la pétition.

La Suisse a ratifié la Convention relative aux droits de l'enfant en 1997 et s'est ainsi engagée à la mettre en œuvre. Cela implique l'inscription dans la loi d'une interdiction de toute forme de violence à l'égard des enfants. A ce jour, 53 pays dans le monde  ont édicté une loi interdisant la violence à l'égard des enfants, 54 autres sont en voie de le faire. La violence à l'encontre des enfants doit être condamnée aussi bien par la politique que par la société, car les punitions corporelles sont humiliantes et portent atteinte à la confiance des enfants en eux-mêmes ; elles perturbent son développement social, intellectuel et émotionnel. Les revendications de la pétition sont les suivantes:

  • droit des enfants à une éducation sans violence
  • interdiction explicite dans le Code civil (CC) des punitions corporelles et de la violence psychologique à l'encontre des enfants
  • mesures d'accompagnement visant à agir contre l'acceptation par la société des punitions corporelles d'enfants, par exemple en diffusant des informations sur les droits de l'enfant ainsi que des conseils destinés aux parents auteurs de violences.

» Informations complémentaires
» Signer la pétition en ligne