fremdplatzierung.jpg

 

Non à l’initiative d’autodétermination

Le 25 novembre 2018, nous voterons sur l’initiative relative à l’autodétermination (appelée aussi «Le droit suisse au lieu de juges étrangers» ).

Une complète protection des droits de l’Homme et un Etat de droit fort, doté d’une justice indépendante demeurent les conditions essentielles au bon fonctionnement d’une démocratie. L’initiative sur l’autodétermination affaiblit les garanties liées aux droits de l’Homme en Suisse, mettant ainsi en péril les droits de chacun. L’acceptation de ce texte ferait perdre à la CEDH toute son importance.

C’est clair : les Droits de l’Homme ne sont pas négociables ! Les droits de l’enfant ne sont pas négociables ! Nous recommandons un NON à cette initiative.