fremdplatzierung.jpg

Augmentation du nombre de cas à l'assistance sociale et restrictions dans la protection de l'enfance

Comment les services sociaux en Suisse alémanique sont touchés par la crise de la Corona

Auteurs : David Lätsch, Stefan Eberitzsch, Ida Ofelia Brink

Une étude récente du travail social de la ZHAW souligne à quel point les services sociaux de Suisse alémanique et les personnes qu'ils soutiennent sont touchés par la crise du Corona. Après que le Conseil fédéral ait déclaré la « situation extraordinaire » le 16 mars 2020, le nombre de personnes ayant fait appel à l'aide sociale économique a brusquement augmenté, et l'aide sociale personnelle (conseil) ainsi que le travail de protection de l'enfance n'ont plus pu être mis en œuvre de manière appropriée. Les trois quarts des services indiquent que les contacts avec les clients sont limités, ce qui s'applique également à la protection de l'enfance, qui, dans les petites et moyennes communes de nombreux cantons, est prise en charge par les services sociaux. Par exemple, près de la moitié des professionnel·le·s interrogé·e·s ont déclaré qu'il est beaucoup plus difficile d'évaluer les risques pour le bien-être des enfants. Le contact personnel n'existe que dans les cas aigus et les visites à domicile ne sont plus effectuées. La situation est encore aggravée par le fait qu'il n'est plus fait état de mises en danger par d'autres institutions telles que les groupes de jeu, les écoles ou les clubs. À cet égard, David Lätsch, chercheur à la ZHAW, résume : « Pour l'avenir, nous devons nous pencher sur la question de savoir dans quelle mesure la protection de l'enfance est systémiquement pertinente pour notre société. »

L'étude est disponible en allemand.

Étude ZHAW