fpo.jpg

Le tribunal fédéral donne un signal clair en faveur des droits de l'enfant – Les enfants doivent être entendu·es

Pour la seconde fois cette année, le Tribunal fédéral annule la décision d’un tribunal cantonal parce que les enfants concerné·es n’y ont pas été auditionné·es. Cette situation montre que le droit d’être entendu·e est encore en partie trop mal ancré, même au niveau des autorités cantonales d’examen, ici le tribunal administratif du canton de Soleure. Il est urgent d’agir pour une mise en œuvre plus complète de la CDE dans les cantons.

Lire la suite

 

logo nks